0

Vaccination contre la grippe saisonnière en 2018

La grippe est une infection respiratoire aigüe, très contagieuse, due aux virus Influenzae.

Les signes d’un syndrome grippal sont :

  • une fièvre supérieure à 39° C d’apparition brutale ;
  • accompagnée de courbatures ;
  • et de signes respiratoires.

La grippe se propage :

  • par la voie aérienne, c’est-à-dire la dissémination dans l’air du virus par l’intermédiaire de la toux, de l’éternuement, ou des postillons ;
  • par le contact rapproché avec une personne infectée (lorsqu’on l’embrasse ou qu’on lui serre la main) ;
  • par le contact avec des objets touchés et donc contaminés par une personne malade (exemple : une poignée de porte).

La vaccination est le meilleur moyen de prévention pour se protéger contre la grippe ou pour limiter les complications dues à cette maladie.

Cette vaccination est recommandée aux personnes âgées de 65 ans et plus, aux personnes souffrant d’affections respiratoires chroniques, aux personnes en affection longue durée ayant reçu un imprimé de prise en charge, aux femmes enceintes, aux personnes en surcharge pondérale importante (obésité avec un indice de masse corporelle supérieur ou égal à 30) et aux personnes présentant des pathologies coronariennes.

Elle est également recommandée auprès des personnes en contact avec des sujets à risque de complication et notamment l’entourage familial des nourrissons de moins de 6 mois présentant des facteurs de risques de grippe grave et les professionnels de santé (ou tout professionnel en contact régulier et prolongé avec des sujets à risque).

 

 

Comment se faire vacciner à la maison de Santé du Fort ?

  • Chez votre Médecin (sur rendez-vous)
  • Par les Infirmières (permanence du 18 octobre au 29 novembre 2018 le jeudi matin de 10h00 à 11h00 et le soir sur rendez-vous)
  • A la Pharmacie (sans rendez-vous l’après-midi à partir de 15h00 jusqu’au 31 janvier 2019)

 

La protection est active entre 10 et 14 jours après l’injection, et pendant toute la durée de l’épidémie. Le vaccin doit être renouvelé chaque année car les virus changent d’une année sur l’autre.

Les vaccins contre la grippe utilisés en France sont des vaccins inactivés.
Ils ont tous la même composition et ne contiennent pas d’adjuvant (à l’exception d’un vaccin, GRIPGUARD, indiqué chez les personnes âgées de 65 ans et plus). L’adjuvant permet de stimuler la réaction immunitaire.

0

Service de transport à la demande

Depuis le lundi 3 septembre 2018, vous pouvez utilisez le nouveau service de transport à la demande pour vous rendre à la Maison de Santé.

Les Transports de l’Ain vont exploiter 3 lignes de Transport à la Demande pour le compte de la Communauté de Communes du Pays de Gex. . Ces lignes fonctionneront du lundi au vendredi pour les lignes Express et Gare, et du lundi au samedi pour la ligne Proximité, uniquement sur réservation.

Formulaire de réservation

 

 

 

2

Prise de rendez-vous en ligne

Depuis quelques jours, le cabinet de podologie propose de prendre votre rendez-vous en ligne sur internet. Cliquez sur la page du cabinet et choisissez « Prendre un rendez-vous en ligne ». Vous serez redirigés vers le site doctolib.fr. Il ne vous reste plus qu’à choisir votre heure de rendez-vous en fonction des disponibilités.

N’oubliez pas de consulter le lien « Préparer sa consultation »…

0

Piste de marche au Cabinet de Podologie

Une nouvelle acquisition pour le cabinet de podologie : la piste de marche podométrique.

 

Cet appareil permet d’analyser les paramètres de la marche qui ne sont pas objectivables par l’analyse vidéo et vient donc compléter l’utilisation du tapis de course. Plus grande que les plates formes dynamiques traditionnelles, elle permet au patient de marcher le plus naturellement possible sans avoir à « viser » la plate forme, permettant ainsi de conserver son rythme et sa longueur de pas.

 

L’analyse de minimum deux appuis successifs donne également des indications non disponibles sur des appareils plus petits. Également utilisé pour l’analyse statique elle permet aux patients de prendre une position avec les pieds écartés si le besoin s’en fait ressentir, ce qui convient particulièrement à certains sportifs voulant une analyse dans les conditions de leur activité (sports de tir, golf,…).

0

Tensions d’approvisionnement en vaccins contre l’hépatite B

Depuis le mois de janvier 2017, la France, comme de nombreux pays au niveau international,est confrontée à des tensions d’approvisionnement de vaccins contre l’hépatite B destinés aux adultes.

Le circuit d’approvisionnement des vaccins monovalents contre l’hépatite B pour les adultes a été ajusté (Direction Générale de la Santé, Agence Nationale de Sécurité du Médicament et de Produits de Santé). Ces vaccins sont désormais disponibles uniquement dans les pharmacies à usage intérieure (PUI) des établissements de santé et pourront être rétrocédés aux patients ambulatoires. la liste des PUI pouvant délivrer le vaccin contre l’hépatite B est disponible sur le site internet de votre Agence Régionale de Santé.

– See more at: http://bdu.o2switch.net/presta4/jmsblog/nouvelles/1_vaccins-contre-l-hepatite-b#sthash.FQEVzOjQ.dpuf

0

Vaccins pentavalents

Depuis quelques jours quelques vaccins pentavalents (PENTAVAC) sont à nouveau disponible à la pharmacie.

Pour rappel les vaccins pentavalents protègent contre le tétanos, la diphtérie, la coqueluche, la poliomyélite et l’haemophilus influenzae mais ne protègent pas contre l’hépatite B. La vaccination contre cette dernière reste fortement recommandée avec des vaccins hexavelents.

0

Pénurie de vaccins

Depuis le début de l’année 2015 les officines ont de grandes difficultés à s’approvisionner en vaccins combinés contenant la valence coqueluche : Infanrix Tetra, Tetravac, Infanrix Quinta, Pentavac.

Le vaccin combiné hexavalent Infanrix Hexa n’est que partiellement concerné indique le HCSP dans son avis du 25 février 2015.

Dans ce contexte et afin d’anticiper les répercussions prévisibles sur la vaccination des nourrissons et les rappels prévus à l’âge de 6 ans chez l’enfant, la Direction générale de la santé modifie transitoirement la stratégie vaccinale, sur la base de l’avis du Haut Conseil de la Santé publique (HCSP) du 25 février 2015.

Les recommandations du HCSP en termes de stratégie vaccinale

Vaccination des nourrissons

  • Recommandations vaccinales jusqu’à ce jour :
    • vaccination avec un vaccin coquelucheux acellulaire combiné à d’autres valences,
    • 2 injections à 2 mois d’intervalle, à l’âge de 2 mois (8 semaines) et 4 mois, suivies d’un rappel à l’âge de 11 mois.
  • Nouvelles recommandations transitoires :
    • vaccination avec le vaccin hexavalent conformément au calendrier vaccinal,
    • ne pas utiliser de vaccins contenant des doses réduites d’antigènes diphtérique, tétanique et/ou coquelucheux (Revaxis, Repevax, Boostrix Tetra) ni pour la primovaccination du nourrisson, ni pour le rappel de 11 mois,
    • cas particulier des familles qui ne souhaitent pas que leur nourrisson reçoive la valence hépatite B : un nombre limité de doses de vaccins pentavalents restera disponible pour ce genre de situations (voir l’avis du HCSP page 3/5).

Rappel chez les enfants à l’âge de 6 ans

  • Recommandations vaccinales jusqu’à ce jour :
    • rappel coquelucheux avec 1 dose d’un vaccin tétravalent DTCaP.
  • Nouvelles recommandations transitoires :
    • rappel coquelucheux avec 1 dose d’un vaccin tétravalent dtcaP Boostrix Tetra ou Repevax. Ces vaccins combinés avec des doses réduites d’anatoxines diphtériques (d) et d’antigènes coquelucheux (ca) ne font pas l’objet de tensions d’approvisionnement actuellement.
    • ces enfants recevront ultérieurement, lors du rappel de 11-13 ans, un des vaccins DTCaP.

Rappel chez les enfants à l’âge de 11-13 ans

  • Recommandations vaccinales actuelles :
    • 3e rappel avec un des vaccin dTcaP, à doses réduites d’anatoxine diphtérique et d’antigènes coquelucheux.
  • Nouvelles recommandations transitoires :
    • pas de changement : rappel comme prévu avec un des vaccins dTcaP.
    • si ces vaccins faisaient à leur tour l’objet des tensions d’approvisionnement, ce rappel pourrait être effectué préférentiellement à l’âge de 13 ans, dans le but d’économiser des doses.
      Pour les enfants qui ont reçu à 6 ans un vaccin Revaxis, le rappel Infanrix Tetra ou Tetravac pourrait être repoussé à l’âge de 13 ans, lors de la disponibilité du vaccin. Sinon, en cas de contact possible avec un nourrisson non encore vacciné, un rappel avec un vaccin Boostrix Tetra ou Repevax peut être proposé

Rappel chez les adultes à l’âge de 25 ans :

  • Recommandations vaccinales actuelles :
    • Rappel coquelucheux avec un des vaccins quadrivalent dTcaP.
  • Nouvelles recommandations transitoires :
    • Pas de changement : rappel comme prévu avec un des vaccins dtcaP.
    • Selon le HCSP, ce rappel « concourt à la stratégie du cocooning et doit être maintenu« .

Les priorités du HCSP
Déplorant les « épisodes répétés de ruptures d’approvisionnement de vaccins qui mettent en péril l’application de la politique vaccinale« , le HCSP se voit contraint de définir des priorités :

  • le maintien de la vaccination des nourrissons, qu’il qualifie de priorité absolue,
  • la stratégie du cocooning qui doit être maintenue et peut concerner :
    • des enfants, qui seront vaccinés :
      • avec un vaccin hexavalent s’ils sont âgés de moins de 3 ans ;
      • avec un vaccin dTcaP, s’ils sont âgés (en fonction de l’AMM de ces vaccins) de plus de 3 ans (Repevax) ou de plus de 4 ans (Boostrix Tetra) ;
    • des adultes qui seront vaccinés avec un des vaccins dTcaP ;
    • des professionnels de santé et de la petite enfance qui seront vaccinés avec un des vaccins dtcaP. Les rappels recommandés à 25 ans, 45 ans voire 65 ans doivent être maintenus.