0

Vaccins pentavalents

Depuis quelques jours quelques vaccins pentavalents (PENTAVAC) sont à nouveau disponible à la pharmacie.

Pour rappel les vaccins pentavalents protègent contre le tétanos, la diphtérie, la coqueluche, la poliomyélite et l’haemophilus influenzae mais ne protègent pas contre l’hépatite B. La vaccination contre cette dernière reste fortement recommandée avec des vaccins hexavelents.

0

Pénurie de vaccins

Depuis le début de l’année 2015 les officines ont de grandes difficultés à s’approvisionner en vaccins combinés contenant la valence coqueluche : Infanrix Tetra, Tetravac, Infanrix Quinta, Pentavac.

Le vaccin combiné hexavalent Infanrix Hexa n’est que partiellement concerné indique le HCSP dans son avis du 25 février 2015.

Dans ce contexte et afin d’anticiper les répercussions prévisibles sur la vaccination des nourrissons et les rappels prévus à l’âge de 6 ans chez l’enfant, la Direction générale de la santé modifie transitoirement la stratégie vaccinale, sur la base de l’avis du Haut Conseil de la Santé publique (HCSP) du 25 février 2015.

Les recommandations du HCSP en termes de stratégie vaccinale

Vaccination des nourrissons

  • Recommandations vaccinales jusqu’à ce jour :
    • vaccination avec un vaccin coquelucheux acellulaire combiné à d’autres valences,
    • 2 injections à 2 mois d’intervalle, à l’âge de 2 mois (8 semaines) et 4 mois, suivies d’un rappel à l’âge de 11 mois.
  • Nouvelles recommandations transitoires :
    • vaccination avec le vaccin hexavalent conformément au calendrier vaccinal,
    • ne pas utiliser de vaccins contenant des doses réduites d’antigènes diphtérique, tétanique et/ou coquelucheux (Revaxis, Repevax, Boostrix Tetra) ni pour la primovaccination du nourrisson, ni pour le rappel de 11 mois,
    • cas particulier des familles qui ne souhaitent pas que leur nourrisson reçoive la valence hépatite B : un nombre limité de doses de vaccins pentavalents restera disponible pour ce genre de situations (voir l’avis du HCSP page 3/5).

Rappel chez les enfants à l’âge de 6 ans

  • Recommandations vaccinales jusqu’à ce jour :
    • rappel coquelucheux avec 1 dose d’un vaccin tétravalent DTCaP.
  • Nouvelles recommandations transitoires :
    • rappel coquelucheux avec 1 dose d’un vaccin tétravalent dtcaP Boostrix Tetra ou Repevax. Ces vaccins combinés avec des doses réduites d’anatoxines diphtériques (d) et d’antigènes coquelucheux (ca) ne font pas l’objet de tensions d’approvisionnement actuellement.
    • ces enfants recevront ultérieurement, lors du rappel de 11-13 ans, un des vaccins DTCaP.

Rappel chez les enfants à l’âge de 11-13 ans

  • Recommandations vaccinales actuelles :
    • 3e rappel avec un des vaccin dTcaP, à doses réduites d’anatoxine diphtérique et d’antigènes coquelucheux.
  • Nouvelles recommandations transitoires :
    • pas de changement : rappel comme prévu avec un des vaccins dTcaP.
    • si ces vaccins faisaient à leur tour l’objet des tensions d’approvisionnement, ce rappel pourrait être effectué préférentiellement à l’âge de 13 ans, dans le but d’économiser des doses.
      Pour les enfants qui ont reçu à 6 ans un vaccin Revaxis, le rappel Infanrix Tetra ou Tetravac pourrait être repoussé à l’âge de 13 ans, lors de la disponibilité du vaccin. Sinon, en cas de contact possible avec un nourrisson non encore vacciné, un rappel avec un vaccin Boostrix Tetra ou Repevax peut être proposé

Rappel chez les adultes à l’âge de 25 ans :

  • Recommandations vaccinales actuelles :
    • Rappel coquelucheux avec un des vaccins quadrivalent dTcaP.
  • Nouvelles recommandations transitoires :
    • Pas de changement : rappel comme prévu avec un des vaccins dtcaP.
    • Selon le HCSP, ce rappel « concourt à la stratégie du cocooning et doit être maintenu« .

Les priorités du HCSP
Déplorant les « épisodes répétés de ruptures d’approvisionnement de vaccins qui mettent en péril l’application de la politique vaccinale« , le HCSP se voit contraint de définir des priorités :

  • le maintien de la vaccination des nourrissons, qu’il qualifie de priorité absolue,
  • la stratégie du cocooning qui doit être maintenue et peut concerner :
    • des enfants, qui seront vaccinés :
      • avec un vaccin hexavalent s’ils sont âgés de moins de 3 ans ;
      • avec un vaccin dTcaP, s’ils sont âgés (en fonction de l’AMM de ces vaccins) de plus de 3 ans (Repevax) ou de plus de 4 ans (Boostrix Tetra) ;
    • des adultes qui seront vaccinés avec un des vaccins dTcaP ;
    • des professionnels de santé et de la petite enfance qui seront vaccinés avec un des vaccins dtcaP. Les rappels recommandés à 25 ans, 45 ans voire 65 ans doivent être maintenus.